Chou Kehl lorrain (pas du “kale américain”) aux pommes de terre et palette fumée

Un couple de lorrain a fait découvrir le kehl aux américains et depuis, c’est la nouvelle mode de manger du “Kale“. Quand je lis des articles qui disent que “le kale arrive enfin en France” (cf le Nouvel Obs ou ) ça m’énerve ! Peut-être que les journalistes pensent que la Lorraine n’est pas en France ?

Le kehl, ça vient de chez nous : Alsace-Lorraine (et même Allemagne), l’Est de la France, quoi. Il pousse dans le jardin et nous devons le cueillir seulement lorsqu’il a gelé. On l’appelle aussi “le chou d’hiver” ou parfois même “le chou plume”. 

20140303_100655r

Voici ma recette de famille avec des pommes de terre et de la palette fumée. On peut également utiliser du kassler, mais c’est plus sec. C’est peut-être le nouveau régime minceur aux États-Unis, bah nous en Lorraine, on le mange avec du lard fumé, des saucisses et des patates ! Na !

Ingrédients : (pour 4 personnes)

– 1 palette fumée de 500 g (ou un kassler fumé)
– 500 g de kehl (environ 2 têtes de chou)
– 1 kg de pommes de terre
– 2 gros oignons
– 1.5 L d’eau
-1 CàS d’huile d’olive
– Sel, poivre

Recette :

Rincez les feuilles de chou sous de l’eau froide. Effeuillez-le (retirez la tige de chaque feuille).

IMG_5666r

Plongez les feuilles de kehl dans un grand volume d’eau salée pendant 3 mn. Retirez-les.

IMG_5674r

Dans une grande cocotte, faites revenir les oignons émincés ainsi que les feuilles égouttées. Épluchez les pommes de terre, coupez-les en cubes et rajoutez-les dans la cocotte. Versez l’eau, remuez puis déposez la palette fumée au centre.

IMG_5678r
IMG_5682r

Faites cuire pendant environ 1h, en remuant de temps en temps. N’hésitez pas à rajouter un verre d’eau dans la cocotte en cours de cuisson.

IMG_5690r

Au bout d’une heure, retirez la palette fumée et coupez-la en tranches. Ecrasez grossièrement le chou et les pommes de terre à l’aide d’un presse-purée, salez légèrement et poivrez.

IMG_5704r

Servez la purée de kehl avec des tranches fines de palette fumée.

IMG_5714r

Merci à Stof pour le torchon “Alsace” qui a servi à illustrer ma recette 🙂

Bonne journée et bon we !

Partagez cette recette !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   

25 commentaires

  1. Hum ! Un bon plat bien de chez nous (j’habite en Moselle-Lorraine-France). Et comme dit Eva, le “kehl” est bien de d’ICI. Je comprends Eva qui s’énerve. Moi aussi, cela m’énerve. Ces américains qui veulent tout s’accaparer et ces gens qui ne veulent que ce qui vient d’Amérique…. Soyons un peu chauvin et fier de nos produits. Ceci dit, c’est un excellent plat qui ravive bien des souvenirs de mon enfance.

  2. Et moi aussi ça m’énerve et quand horreur vous mettez un com sur un blog “des mangeurs de Kale …….” on ne vous capte pas (pauvres paysannes). Oui en Lorraine on sait ce qui est bon et on n’attend pas le légume à la mode ……….
    Super ton blog Eva bonne continuation

  3. je suis d’accord avec toi, Eva, le chou d’hiver est bien de chez nous!!!
    Défendons nos produits et soyons-en très fiers !!!
    Des générations et des générations de lorrains et d’alsaciens ont déjà consommé cet excellent produit avant que tout à coup les Ricains voudraient faire croire qu’ils ont la grande générosité de nous faire profiter de quelque chose qu’ils viennent à peine de découvrir … les pauvres !!!
    bisous

  4. Mais c’est vrai ça, non mais ! Le bon kehl de mon enfance (je me souviens quand je rentrais de boîte vers 5 heures du matin, je ne résistais pas à m’en réchauffer un peu au micro-ondes avant d’aller dormir )

  5. Bravo Eva pour ton mot, je suis bien d’accord. Le kehl, quoi, bon Dieu de bon Dieu, oui que ça vient de chez nous avec du lard et des saucisses. On faisait un jardin dans l’assiette, demande à ma soeur si elle s’en souvient. Mdr, bises
    Maman

  6. he bien moi je ne connaissais pas du tout, pourtant a la base je viens de la campagne bien belge, plus proche de la lorraine que les usa …

  7. on le trouve même jusqu’en Haute Savoie, puisque ma grand-mère en faisait pousser tout comme le chou de Milan ou le chou vert plus classique. Quand je vois les prix sur Paris, c’est l’hallu totale mais tant que l’on peut se faire berner…la mode retombera et nous on continuera à se régaler.

  8. vive la lorraine et le kehl a faire également en potée avec saucisses fumées carottes et pomme de terre même qu il devrait être consomme après une gelée il n y a qu en lorraine et en Allemagne que l on trouve de la semence que j achète pour le faire pousser en Charente bon app

  9. dans tous les jardins potagers de Moselle et d’Allemagne IL Y A DU KEHL !!! Cette mode parisienne – ridicule – qui raconte que le Kale est américain …La MOselle est
    un département français !!!

  10. Je ne connaissais pas. Je suis bourguignonne. Mais j’adopte avec plaisir votre recette qui donne envie

  11. Mmm…ça fait des années que je n en ai plus mangé. Exactement la même recette que faisait mon pere…Merci d avoir posté la recette,je ne l avais plus.

  12. Du “Kale” !!! Non mais, où on va là! Le Coca d’accord, le Mac Do, d’accord, la malbouffe laissons- la aux States. Le Kehl est de chez nous et nous n’avons pas attendu une quelconque importation pour savoir ce que c’est. Mosellan de souche, le kehl est la seule plante verte qui trône encore (et fièrement) au jardin en hiver. Il serait temps de rendre à la Lorraine ce qui appartient à la Lorraine.
    Jacky

  13. c’est une question résolue : Kal c’est pas Kehl
    Lorraine (frontalière de la Sarre)) mais n’y habitant plus, j’ai expérimenté une branche de kale à prix caviar,, une fois ébouillantée, j’avais une cuillère à soupe de liquide… affreux. Pourtant lors d’un jardin éphémère sur la place Stanislas à Nancy, il y avait tous les légumes de la région consommés au 18e siècle, parmi lesquels il y avait le Kehl mais je n’en ai jamais trouvé dans les magasins à Nancy et j’y ai vécu pendant 40 ans. une question : pour votre jardin, l’achetez-vous en plants ou alors en graines à semer achetées chez quel vendeur ? Ma recette familiale est un peu différente :
    le choux sans trognon est ébouillanté, puis égoutté et pressé, et cuit dans une marmite tapissée de lard non fumé, de l’ail mais pas d’oignon ; les pommes de terre sont cuites à l’eau à part.
    c’était trop bon

  14. Bonjour Eva, exilé depuis bientôt 30 ans à Bonn, je suis Lorrain et cuisinier. Ici en Allemagne, ils connaissent le Grünkohl, qui est aussi consommé en hiver après les premières gelées. Voulant cuisiner le plat de mon enfance que ma Maman faisait si généreusement, chou-pommes de terre-lard-saucisse, le résultat était très bon mais ce n’était pas celui de mes souvenirs d’enfance et, en recherchant sur la toile, j’ai découvert que le chou de mon enfance, le Kehl, est une sorte de chou que l’on ne trouve que chez nous. Il ne me reste plus qu’à attendre la prochaine “virée” au pays pour pouvoir faire une petite réserve de Kehl que je rapporterai à Bonn pour faire goûter aux copains.
    En attendant, le Grünkohl fera l’affaire.
    Et les Yankees, qu’ils continuent à rêver et engloutir leurs Mc Donald!!

  15. J’ai trouvé des graines chez Dehner garten center à Sarrebrucken en Allemagne , je sais qu’ils ont un site internet , Dehner Garten Center est une chaine de jardinerie allemande , peut être qu’ils livrent en France ….

  16. Faudrait arrêter la fumette et la réinvention linguistique. Kehl et Kale ne sont pas équivalents, ils ont juste la même origine. Que le Kohl allemand ait été en alémanique proche de l’étymon cale anglais, elle aussi une langue germanique occidentale, c’est assez évident, et donc le francique ou moyen-alémanique, eh ben c’est pareil. Il s’agit d’un chou qui n’est pas pommé, et c’est tout. En France, on a trouvé malin de commercialiser le frisé sous ce nom parce que euh, et ben, chou fourrager ça rappelle un peu trop que c’était destiné aux bestiaux aussi. Et, s’il s’était agi d’un emprunt au toponyme, Kehl est dans l’Ortenau allemand donc la région bas-alémanique, hors du platt. Donc votre chou “Kehl”, c’est juste un chou qui s’appelle chou. Enfin non, les “ricains” ne volent rien aux lorrains, ils utilisent juste le même mot pour des trucs différents (ou pas). Rappelons qu’en Pennsylvanie par exemple on trouve des locuteurs d’alsacien comme de francique, et ce, depuis bien avant que des touristes existent.

  17. Je viens de trouver du”kehl” sur un marché en Meuse, bien sur orthographié kale, C’est une jeune maraîchère BIO et elle m’a dit que lorsqu’elle allait en stage, on se moquait d’elle pour l’avoir écrit “kehl”! véritable aberration! ma maman en cultivait et il fallait attendre les gelées pour le manger: les grandes feuilles du bas pour les bêtes et les tendres pour nous!cuisson à l’étouffée avec cubes de patates, puis arrosé de lardons, croûtons et crème!

  18. je pense que c’est une plante modifiée par un climat différent, ses feuilles sont grandes et molles, elles poussent aussi en Bretagne climat pluvieux pas de gelées

Répondre à Chris Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.